Entreprise > Implication communitaite

La Boulangerie Georges, une entreprise engagée

Consciente de l'appui indéfectible de sa communauté pour ses produits, la Boulangerie Georges a trouvé une belle façon de la remercier en aidant plusieurs fondations et activités de la région, que ce soit par des dons en argent ou en pains.

Au cours de l'année 2011, la collaboration de la Boulangerie Georges s'est ainsi traduite par un montant de plus de 25 000 $ consacré à l'engagement social et plus de 30 000 pains fournis.


Un partenaire important pour les Paniers de l'Espoir


Unis dans la même cause : Denis Fortier, de la Boulangerie Georges et Denis Fortier, de la Fondation Rock-Guertin.


Chaque jour, ils contri buent à bien nourrir la population de chez nous. Denis Fortier, directeur général de la Fondation Rock-Guertin et Denis Fortier, de la Boulangerie Georges, ont plusieurs points en commun. Outre le même nom – sans lien de parenté toutefois! – ils ont ce souci de prendre soin des plus démunis. « La Boulangerie Georges est un partenaire majeur de la Fondation depuis de nombreuses années.

Elle nous donne des pains en plus de nous en vendre à très bas prix pour les Paniers de l'Espoir, nos soupers de l'Espoir et pour certains besoins ponctuels. Quand les organismes que nous aidons à l'année ont des demandes particulières pour des activités de financement, nous les référons aussi à la Boulangerie Georges. C'est vraiment une entreprise engagée dans sa communauté, et c'est grâce à des partenaires comme la Boulangerie Georges que des organismes comme le nôtre peuvent aider un maximum de gens. Les retombées de sa générosité sont immenses », rappelle M. Fortier de la Fondation Rock-Guertin.

Au lancement de la 50e Campagne du Pain Partagé étaient présents Michel Boulanger, coordonnateur de la Campagne, Yvon R. Couture, directeur général de Caritas Estrie, Bernard Sévigny, président d'honneur et Mgr Roger Roy, président de Caritas Estrie.


Du pain Georges pour la campagne du Pain Partagé


Depuis plusieurs années, la Boulangerie Georges est l'un des deux fournisseurs locaux de pains pour la Campagne du Pain Partagé, activité de financement majeure pour Caritas, un organisme de développement social et communautaire. En 2012, pour la 50e campagne, 52 000 pains ont ainsi été vendus à travers l'Estrie grâce à l'apport de 4000 bénévoles. « La moitié de ces pains nous sont préparés par la Boulangerie Georges, en surplus de sa production habituelle, qui nous l'offre à très bon prix, et qui nous les livre à différents points de service le mercredi et le jeudi avant le Vendredi saint, afin que dès le vendredi au matin, nos bénévoles puissent partir faire leur tournée. C'est un apport évidemment très apprécié, l'argent ainsi recueilli nous permet de subventionner différents projets qui nous sont soumis par des organismes de lutte à la pauvreté », précise Michel Boulanger, coordonnateur de la Campagne.

Fidèle au Festival des traditions du monde depuis ses débuts

La Boulangerie Georges est un fidèle commanditaire du Festival des traditions du monde. « Peu de commanditaires reviennent ainsi d'année en année : cela démontre à quel point la Boulangerie Georges croit en notre événement. Cet appui nous est très précieux. On apprécie évidemment les grosses commandites des entreprises nationales, mais c'est très important aussi d'avoir des entreprises de chez nous qui nous encouragent. On prend d'ailleurs bien soin de nos partenaires comme la Boulangerie Georges!» souligne Jean-Charles Doyon, directeur général de l'événement.

«C'est sûr que d'avoir l'appui d'année en année de la Boulangerie Georges est fortement apprécié, mais ce que je retiens, c'est que

l'entreprise était là à nos débuts. On avait juste une idée, des bénévoles prêts à la réaliser, mais sans des partenaires comme la Boulangerie Georges, le Festival n'aurait jamais vu le jour, et encore moins connaître une croissance comme il l'a fait. Aujourd'hui, c'est un événement d'envergure... et gratuit. C'est d'ailleurs grâce à nos commanditaires comme la Boulangerie Georges que l'événement peut rester accessible à toute la population et offrir une programmation variée et de qualité», ajoute Malika Bajjaje, présidente du Festival.